APLSI

Contacter | |
subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link
subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

L'ASSOCIATION DES PROPRIÉTAIRES DU LAC SEPT-ÎLES INC.

ENVIRONNEMENT

Message du responsable du comité


La présence d’algues bleues dans plusieurs lacs du Québec est un signe évident que nos lacs vieillissent mal et que la qualité des eaux se détériore beaucoup plus rapidement avec les effets de l’activité humaine. Le lac Sept-Îles n’échappe malheureusement à cette règle. Au cours des trois dernières années, les eaux de notre lac ont connu au moins trois épisodes d’éclosion de fleurs de cyanobactéries, les fameuses algues bleues.

Conscient de l’urgence d’agir, le bureau de direction de l’APLSI adoptait à l’automne 2006 un plan d’action sur trois ans mieux connu sous le titre « Mon lac Sept-Îles…j’en prends soins ». Il vise essentiellement à adopter des mesures susceptibles de réduire l’impact des activités humaines sur le vieillissement des eaux du lac en diminuant l’apport en phosphore qui leur est attribuable. Notre objectif suppose la participation et la coopération de tous les résidants du Lac ainsi que la collaboration soutenue de la ville de Saint-Raymond et le support de ressources spécialisées dont celles de la CAPSA.

La présentation de la partie « environnement » du site de l’APLSI a été complètement revue afin de mieux vous informer sur les derniers développements concernant l’application de notre plan d’action en environnement. Les informations ont été regroupées selon les grandes mesures préconisées dans le plan d’action. Vous pourrez en prendre connaissance en consultant les onglets à gauche de cette page :

· Problématique et enjeux comprend le bilan de santé du lac (diagnose), le plan d’action et les résultats de la consultation des résidants sur le plan d’action.
· La renaturalisation des rives traite du bilan des actions prises récemment, de l’Opération Belles Rives 2010-2011 ainsi que du règlement que la Ville adoptera en 2012. On y trouvera aussi la réglementation en vigueur sur la protection des rives.
· La circulation des embarcations à moteur présente le code d’éthique pour les conducteurs d’embarcation adopté par l’APLSI et les principaux règlements sur la sécurité nautique.
· Chronique sur l’environnement met à votre disposition des informations intéressantes sur la préservation de l’environnement. Les nouveautés seront présentées au début. On y trouvera aussi des sites à consulter (liens utiles)
· Membres du comité environnement donne les coordonnées du Comité environnement et la composition du Comité conjoint avec la Ville de Saint-Raymond.

D’autres onglets seront ajoutés sous peu. Ils traiteront en particulier des installations septiques et des autres préoccupations environnementales de l’APLSI Consultez souvent la page « environnement », les éléments nouveaux seront clairement identifiés en début de page. Vous y trouverez les nouveaux développements concernant les actions de l’APLSI en protection de l’environnement de même que des renseignements utiles qui vous aideront à adopter des attitudes bénéfiques à la préservation de la qualité de notre milieu de vie.
La protection de l’environnement et de la qualité des eaux de notre lac est l’affaire de tous si nous voulons continuer de bénéficier de tous les avantages que nous offre notre magnifique plan d’eau et protéger notre patrimoine et la valeur de nos propriétés. Informez-vous sur les derniers développements en consultant nos rubriques.


Michel Fleury
Responsable du comité environnement


La qualité de l'eau des plages

L'évaluation est intéressante surtout par le fait que seule la plage Beausoleil obtient la note "B" deux années consécutives.  De plus, omis la plage du camping du lac Blanc et les quelques plages sur de lacs artificiels, c'est aussi la seule plage de la région à ne pas obtenir un "A" en 2010.  L'information est très révélatrice sur l'état du lac des Aulnaies ... et constitue une autre preuve pour supporter les actions entreprises par le comité d'environnement.


OPÉRATION BELLES RIVES 2010-2011 : DES OBJECTIFS EN VOIE D’ÊTRE DÉPASSÉS

Une première année couronnée de succès

La première année du nouveau programme de renaturalisation des rives l’ « Opération Belles Rives 2010-2011 », lancé en juin dernier, s’est terminée en octobre par un véritable succès. Les objectifs fixés pour cette première année ont été largement dépassés. En effet, l’APLSI visait une adhésion à ce programme de deux ans de 98 propriétaires pour la première année (2010) et de 91 propriétaires en 2011. Toutefois, au terme de cette première année, c’est un total de 131 propriétaires qui se sont déjà inscrits au programme, ce qui signifie que l’objectif fixé pour la première année a été dépassé de plus de 33%.

Comme prévu, les spécialistes de la CAPSA ont élaboré avec ces 131 propriétaires des plans d’aménagement de leur rive qui ont été par la suite approuvés par la Ville de Saint-Raymond, reconnaissant ainsi leur conformité aux exigences du règlement que la Ville adoptera pour obliger, à compter de 2012, la renaturalisation des rives décapées, dégradées ou artificialisées du Lac Sept-Îles et du Lac des Aulnaies.

Comme prévu, la distribution des plants découlant de cette première année d’adhésion au programme se déroule en deux étapes. Une première distribution, qui a été réalisée le 4 septembre dernier, a permis de remettre à 66 propriétaires 3 881 plants qui leur ont permis de renaturaliser leur rive selon les plans d’aménagement prévus. La prochaine étape sera réalisée au printemps et à l’automne 2011 par la distribution des plants requis aux propriétaires déjà inscrits qui ont choisi de renaturaliser leur rive au printemps 2011 ainsi qu’aux autres propriétaires qui se joindront au programme en 2011.

La satisfaction du propriétaire riverain fait aussi partie de nos objectifs

L’Opération Belles Rives vise aussi à ce que le propriétaire qui adhère au programme soit satisfait du nouvel aménagement de sa bande riveraine. C’est pourquoi on offre aux propriétaires une variété de 11 espèces d’arbustes, ce qui permet de tenir compte de l’aménagement déjà existant et des goûts du propriétaire sans obstruer la vue sur le lac. De plus, les plans d’aménagement de chaque bande riveraine sont issus d’une collaboration entre l’adhérent et l’expert-conseil de la CAPSA et ce plan doit être accepté par le propriétaire avant son expédition à la Ville pour approbation.

Comme autre avantage, le programme prévoit que les participants ne paient que 50% du prix de vente des plants fournis par le pépiniériste. Lorsque nous avons réservé les plants à la fin mai 2010, ce dernier avait fixé le prix de vente à 4,25$ l’unité (format d’un litre). Lorsque nous avons reçu la facture du fournisseur, nous avons eu l’heureuse surprise de constater que pour 7 des 11 espèces de plants livrés par le pépiniériste, les prix de vente étaient moins élevés que ceux annoncés en mai 2010. Ainsi, pour respecter les engagements que nous avons pris, une lettre et un chèque de remboursement ont été expédiés en novembre à ceux et celles qui ont reçu des plants dont les prix ont été réduits.

De plus, suite à la livraison du 4 septembre, quelques résidants se sont plaints à savoir que certaines essences, comme les vignes et les rosiers entre autres, se présentaient en mauvais état, les tiges et les feuilles frêles ou carrément dénudées. L’experte de la CAPSA a assuré un suivi auprès de ces propriétaires insatisfaits et des plants ont été remplacés. Enfin, à la suite des commentaires reçus, nous nous sommes assurés auprès du fournisseur que les prochaines livraisons rencontrent toutes les attentes fixées. Il nous apparaît très important que les participants au programme soient satisfaits des plants reçus et du suivi apporté.

Un programme important pour préserver la santé de notre lac

Le succès de cette opération de renaturalisation des rives est très important pour la santé du Lac Sept-Îles. Au cours des trois dernières années, la présence de fleurs d’eau de cyanobactéries (algues bleues) dans les eaux du lac constitue un signe indiscutable du vieillissement prématuré de ce plan d’eau. La renaturalisation des rives est un moyen efficace de ralentir ce vieillissement. Elle permet de:

- stabiliser la rive par l’enracinement des arbres et des arbustes;
- filtrer les polluants par les racines tels le phosphore et l’azote ;
- créer de l’ombrage et conserver la fraîcheur de l’eau;
- prévenir et contrôler l’érosion, les algues et la prolifération des plantes aquatiques;
- conserver une eau claire et fraîche propice à la faune aquatique et aux poissons d’intérêt sportif.

Il est encore temps de vous inscrire en 2011

Au cours de l’été 2011, les mêmes services seront offerts aux résidants qui n’ont pas encore adhéré au programme, mais ce sera la dernière année. L’Opération Belles Rives vous permet de bénéficier gratuitement de l’expertise de spécialistes en renaturalisation de la CAPSA. Ils vous conseilleront et prépareront avec vous un plan de renaturalisation qui respectera vos goûts tout en tenant compte des aménagements actuels situés dans votre bande riveraine. Une fois que vous aurez accepté ce plan de renaturalisation, vous pourrez réserver vos arbustes à demi-prix et procéder à leur plantation. Ce plan sera aussi reconnu par la Ville de Saint-Raymond comme étant conforme aux exigences du futur règlement.

Il nous semble très important de vous rappeler que, dès la fin de l’« Opération Belles Rives 2010-2011 », la municipalité de Saint-Raymond adoptera, un règlement qui obligera les résidants du Lac Sept-Îles à renaturaliser leurs rives dégradées, décapées ou artificialisées sur une profondeur de 5 ou 7,5 mètres, selon la pente du terrain et ce dans un délai à être déterminé. De plus, des partenaires nous ont déjà avisés que leur aide financière ne sera plus disponible lorsqu’un règlement municipal sera adopté.

Tous les propriétaires du Lac Sept-Îles seront informés au printemps 2011 des modalités d’inscription pour cette seconde année du programme. Le projet « Opération Belles Rives 2010-2011 » arrive donc à point: à nous d'en profiter.

À propos de nous ||devenir membre | Pour nous joindre | ©2009 design par Gestion Paraco Inc. mise à jour le 30 décembre 2010.