RELEVÉ SANITAIRE – LAC SEPT-ILES

À la suite des nombreuses représentations de l’APLSI, c’est à l’été 2015 que la Ville de Saint-Raymond a mandaté la firme Groupe Hémisphères pour faire le relevé sanitaire de toutes les installations septiques des résidences autour du lac Sept-Iles. Au total 492 résidences ont été évaluées. Voici les résultats de 2015 :

C’est donc au total 321 dispositifs (65%) qui doivent être corrigés au lac Sept-ILes dans un avenir rapproché afin de préserver la qualité de l’eau de notre lac. Les eaux usées lorsqu’elles ne sont pas traitées adéquatement présentent un risque pour les eaux destinées à la consommation et certaines activités récréatives, ainsi qu’une menace pour les eaux superficielles et l’équilibre écologique du milieu. À noter que parmi les 122 dispositifs de classe B-, 67 ont été construites après l’entrée en vigueur du règlement (1981) et pourraient à ce titre faire l’objet d’un remplacement obligatoire en vertu du règlement Q-2, r.22.

En 2016, en raison des facilités légales (nuisance et dispositif installé après 1981) et d’un supplément de gestion pour la municipalité, le conseil de ville a décidé de cibler, dans un premier temps, les dispositifs de classe C (18) et les dispositifs après 1981 de classe B- (67), donc 85 dispositifs au total. Les autres sont remis à plus tard.

En date du 5 juin 2018, 17 sur 18 (94%) installations de classe C et 43 sur 67 (64%) installations de classe B- ont été corrigées ou en voie de l’être. La Ville a poursuivi en 2018 ses actions vis-à-vis ces deux groupes pour amener les propriétaires à corriger leur installation. À date, aucune décision de la Ville n’a été prise concernant les 236 autres dispositifs polluants.

L’APLSI entend poursuivre son suivi dans ce dossier avec la Ville de Saint-Raymond.
Prochainement, l’exemple d’un plan de financement municipal d’une autre municipalité va être déposé par l’APLSI à la ville.