RENATURALISATION AU LAC SEPT-ILES

 

RÉSUMÉ : OPÉRATION BELLES RIVES 2010-2011-2012

Objectifs poursuivis :
• Informer et sensibiliser les résidents du Lac Sept îles à l’importance de restaurer et de préserver la bande riveraine du lac;
• Renaturaliser la bande riveraine, sur 5 mètres ou de 7.5 mètre selon la pente de la bande riveraine, pour 219 propriétés.

Résultats obtenus :

• 251 propriétaires se sont inscrits au programme Opération Belles Rives;
• 168 personnes se sont présentées aux rencontres d’information;
• 370 propriétés ont été visitées et 298 personnes ont été rencontrées à des fins de sensiblisation par les bénévoles de l’APLSI
• 262 propriétaires ont été rencontrés par les professionnels de la CAPSA à leur propriété pour élaboration d’un plan de renaturalisation.
• 256 plans de renaturalisation ont été signés par les propriétaires (dont 8 propriétés avec terrain conforme ne nécessitant pas de renaturalisation)
• 181 propriétaires ont renaturalisé sur 5 mètres dont 17 propriétaires avec engagement de renaturaliser sur 5 mètres pour 2013 et 2014
• 70 propriétaires ont renaturalisé sur 1 mètre à 4 mètres

BILAN DE L’OPÉRATION BELLES RIVES 2010-2011
Au terme de l’Opération Belles Rives 2010-2011, on ne peut que se réjouir du succès qu’elle a remporté; l’objectif de 189 propriétés riveraines à renaturaliser a été largement dépassé. Malgré le fait que l’Opération Belles Rives supposait dans bien des cas un changement d’attitude dans l’utilisation de la bande riveraine en proposant une renaturalisation sur 5 ou 7 mètres de profondeur et reposait sur l’adhésion volontaire des propriétaires riverains, c’est plutôt 209 résidants qui se sont inscrits au programme et qui ont reçu la visite des spécialistes de la CAPSA.
Suite à ces visites, 203 plans de renaturalisation ont été préparés et acceptés par les résidants et la municipalité a émis un certificat d’autorisation permettant la réalisation des travaux sur chacune des propriétés.
À l’automne 2011, 196 plans de renaturalisation avaient été réalisés par la plantation de 12 618 arbustes, d’espèces indigènes variées. Les 203 plans élaborés et autorisés par la Ville représentent l’atteinte de 107% de l’objectif visé. L’Opération Belles Rives s’avère donc un franc succès qui est attribuable principalement à la prise de conscience des riverains de l’importance d’une bande riveraine naturelle pour contribuer à la santé de leur plan d’eau.

En résumé :

La renaturalisation dans sa réalité
209 résidants inscrits
203 plans de renaturalisation produits
196 plans déjà exécutés à l’automne 2011
145 résidants ont complété leurs travaux sur 5 mètres et plus
14 résidants ont complété leurs travaux sur 4 mètre
37 résidants ont complété leurs travaux sur une largeur de 1 à 3 mètres
12 618 arbustes d’espèces indigènes plantés dans la bande riveraine
4536 mètres carrés renaturalisés
les travaux réalisés chez 48 résidants ont été vérifiés et reconnus conformes par un inspecteur municipal

L’information et la sensibilisation
Production et diffusion à tous les résidents d’un dépliant de sensibilisation tiré à 2 000 exemplaires
Production d’un diaporama et d’un document vidéo sur les objectifs et la nature de l’Opération Belles Rives.
Tenue de deux conférences de presse et production de plusieurs articles pour les médias régionaux, pour la revue l’Alouette et pour le site Internet de l’APLSI.
Tenue de 5 rencontres d’information qui ont regroupé 82 personnes.
Le site Web de l’APLSI visité 1668 fois

Le bénévolat
317 résidences ont été visitées par les bénévoles de l’APLSI et 275 personnes ont été rencontrées.
Durant les deux ans de l’Opération Belles Rives, près de 40 bénévoles auront consacré un total de 2 717 heures (visites de résidences, activités de sensibilisation, réception et distribution des plants, tâches reliées à la coordination et à l’administration du projet)

Le financement de l’Opération Belles rives 2010-2011
Rappelons que l’Opération Belles Rives 2010-2011 fut rendue possible grâce à une contribution de 64 287$ d’Environnement Canada permettant le financement du projet jusqu’à concurrence de 50% et conditionnelle à un soutien financier équivalent d’autres partenaires. Ce soutien additionnel fut accordé par la Municipalité de Saint Raymond (23 815$), par l’APLSI (4 244$), par les riverains par l’achat de plants (36 924$) et par un engagement de 2 717 heures de bénévolat.

BILAN DE L’OPÉRATION BELLES RIVES 2012

L’Opération Belles Rives 2010-2011 s’est poursuivie en 2012.
Les objectifs de 2012 étaient :
-faire des plans de renaturalisation pour 30 nouvelles propriétés et continuer ceux de 40 propriétés ayant déjà commencées en 2011 la renaturalisation avec des plantes indigènes, ( aronia noir, cournouiller stolonifière, myrique baumier, saule arbustif, spirée à larges feuilles, dierville chèvrefeuille, iris versicolore, rosier rugueux, sureau du Canada, vigne vierge, viorne trilobée) sur une bande de 5 mètres de profondeur ou 7.5 mètres là où la pente est plus grande que 30°. Il était estimé à 3000 plants le nombre de plants à planter dans la bande riveraine.

En résumé :

53 résidents ont été visités par la chargée de projet.
72 résidents se sont inscrits. Parmi ceux-ci, 25 poursuivent leur renaturalisation et 47 nouveaux riverains ont signé en 2012 leur plan de renaturalisation (24 pour réalisation en 2012, 10 pour réalisation en 2012-2013-2014, 6 en 2013-2014 et 7 avec terrains conformes).
2276 plants livrés (distribution du 11 août ). Plus 200 plants achetés par les riverains eux-mêmes auprès d’autres pépiniéristes.
Surfaces renaturalisées : 1,801 mètres carrés
Largeur de la bande par propriété : en 2012, sur les 53 plans signés, 26 riverains s’étaient engagés à renaturaliser sur 5 mètres.